Ils nous font confiance

Nos références

Détails des missions


Prestation de design de service pour l'outil Urban Simul


Mission pour le compte de l'unité Ecodéveloppement du centre de l'Institut national de recherche agronomique (INRA) de la région PACA, d'avril à octobre 2019, en partenariat avec Labrousse.top.

CONTEXTE

UrbanSIMUL est un outil d’aide à la prospection et à la décision à destination des acteurs publics et de leurs prestataires pour l’évaluation du potentiel foncier dans le cadre des stratégies de planification et d’aménagement. Il est développé par le département « Sciences pour l’action et le développement » de l’INRA d’Avignon et le Cerema Méditerranée dans le cadre d’un partenariat de recherche et développement avec la Région PACA, la DREAL, l’établissement public foncier et le CRIGE de PACA.

L’outil a été mis à disposition des utilisateurs fin 2017 et les premiers résultats sont encourageants. Les partenaires ont donc décidé de lancer une démarche de design de service afin de consolider l’offre de service de l’outil et de l’améliorer.

PRESTATION

Notre approche pour cette mission est d’alterner entre les interactions avec les équipes de l’outil UrbanSIMUL et avec les utilisateurs. Il s’agit en effet de mettre l’utilisateur au cœur du processus et d’impliquer au maximum les équipes dans des ateliers dynamiques et stimulants.

La mission consiste à co-construire de nouvelles fonctionnalités avec les utilisateurs et les équipes en s’appuyant sur un diagnostic UX de l’outil établi en amont. L’objectif est d’about à une feuille de route résultant de ce travail collectif.

Notre méthodologie s’appuie à la fois sur l’expertise de labrousse.top en design thinking, sur les compétences UX de KOSMOSS, notre sous-traitant, et de la connaissance fine du secteur public de NEOCLIDE.


Animation du renouvellement de la démarche EcoCité


Mission AMO pour le compte de la DHUP – Ministère de la transition écologique, de juin 2017 à juin 2021, en partenariat avec l’Agence 360, XN Conseil et Giboulées.

CONTEXTE

La démarche ÉcoCité est soutenue depuis 2010 par l’action « Ville de demain » des programmes d’investissement d’avenir. Les métropoles et grandes villes EcoCités bénéficient d’un accompagnement de l’Etat dans la mise en œuvre de stratégies territoriales ambitieuses participant à la transition écologique des collectivités locales.

Cette démarche permet d’assurer la cohérence d’une approche intégrée à l’échelle des agglomérations en développant des réflexions émergentes sur la ville durable. Elle participe également à valoriser la prise en compte de l’innovation urbaine durable en assurant la diffusion des savoir-faire des ÉcoCités à l’échelle nationale et internationale.

L’action « Ville de demain », coordonnée par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) et gérée par la Caisse des Dépôts (CDC), est pilotée, au sein du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), par la Direction Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN). La DGALN a souhaité être accompagnée pas un prestataire (AMO) pour poursuivre l’animation du réseau EcoCité et proposer une stratégie de renouvellement de la démarche.

PRESTATION

Sur le volet animation, la méthodologie appliquée couvre l’organisation et l’animation d’événements du réseau EcoCités, comme les Rencontres Nationales des 6 juillet 2017, 15 mars 2018 et 20 décembre 2018.

L’équipe a également mené une réflexion stratégique sur le devenir de la démarche EcoCité. Pour cela, de nombreux échanges ont été menés avec l’écosystème, qui comprend à la fois les EcoCités mais également leurs partenaires, les partenaires de la DGALN, les opérateurs de l’Etat etc. Ces échanges ont donné lieu à des synthèses et des mises en perspective sur des champs thématiques particuliers comme la ville intelligente, ainsi que sur des questions plus transversales comme la gouvernance ou l’innovation.





Préfiguration d'IBA à la française


Profilage d’un dispositif de type IBA et phase d’expérimentation avec 4 EcoCités. Mission pour le compte de la DHUP – Ministère de la Transition Ecologique, en partenariat avec l’Agence 360 et XN Conseil.

CONTEXTE

Dans le prolongement des ateliers IBA (Internationale Bauausstellung) qui se sont tenus en 2016 et 2017 avec un panel d’ÉcoCités intéressées, la DGALN souhaite, en 2018, approfondir le concept d’IBA « à la française », avec en ligne de mire une réflexion sur l’opportunité de faire évoluer la démarche EcoCité vers ces dispositifs novateurs.

PRESTATION

Une première phase à la fois opérationnelle et exploratoire visant à déterminer le « profil » de ces nouveaux dispositifs, inspirés du modèle allemand des IBA, est lancée sur le premier semestre 2018, avec la contribution des EcoCités Alzette-Belval, Bordeaux, Nantes Saint-Nazaire et Strasbourg.

MÉTHODOLOGIE

Etape 1 : travail de terrain et d’état des lieux afin de déterminer le périmètre, les thématiques, la gouvernance et le calendrier de chaque IBA, permettant d’identifier les grands invariants de la démarche (communs aux 4 EcoCités) mais aussi les spécificités de chaque territoire et chaque projet.

Etape 2 : profilage du dispositif : identification des éléments de projets métropolitains fédérateurs, analyse des enjeux de marketing territorial, ébauche des modes d'animation et d'articulation avec la dynamique d'innovation territoriale en place (cluster, pôles, etc.), portage politique...

Etape 3 : organisation d’un atelier d'échanges à Bâles. Retours d’expérience de l’IBA Basel et de Euralens. Travail de mise à l’épreuve du profilage et production d'une feuille de route permettant de préciser le rôle de l’Etat dans l’accompagnement de la démarche.

Etape 4 : réalisation d’un rapport de préfiguration à partir de la synthèse des travaux de profilage et des enseignements de l’atelier de Bâle. Précision des besoins d’accompagnement ultérieurs des territoires pour la mise en place d’IBA.


Démonstrateur Industriel de la Ville Durable (DIVD) – Descartes 21


AMO – Animation de la dynamique d’innovation pour le compte du consortium Descartes 21. En partenariat avec deux experts.

CONTEXTE

Après un appel à projets lancé par l’Etat en octobre 2015 pour mettre en œuvre des Démonstrateurs Industriels pour la Ville Durable (DIVD), le projet Descartes 21 a été retenu parmi les 16 lauréats. Ces DIVD sont soutenus dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir « Ville de demain ».

Situé sur le territoire de Marne-la-Vallée (dans la Cité Descartes), Descartes 21 est porté par un consortium de huit acteurs : Epamarne, Linkcity, Bouygues Energies & Services, RATP, Embix, Enedis, Idex et Capgemini. Le DIVD Descartes 21 a pour objet d’étudier des innovations et de les expérimenter dans trois domaines : la transition énergétique, la mobilité durable et le mieux vivre en ville.

PRESTATION

La prestation de Neoclide vise à accompagner le consortium dans l’animation de la dynamique d’innovation, l’alignement stratégique des membres du consortium, la concrétisation de la phase d’études (2017-2018) et la production d’une feuille de route partagée pour le passage à échelle 1 du démonstrateur.

MÉTHODOLOGIE

  • Analyse critique des études produites 

  • Organisation et animation de séminaires de créativité
  • Production d’un rapport d’évaluation et de préconisations pour la conduite du projet (gouvernance, 
innovation, thématiques...) 

  • Evaluation du caractère innovant
  • Accompagnement au pilotage de projet 





Étude pour l'adaptation de la démarche EcoQuartier pour la ville de Cali (Colombie)


Etude menée pour le compte de l’ADEME de mai 2018 à janvier 2019, en partenariat avec Sara Hernandez Consulting et XN Conseil.

CONTEXTE

La démarche française EcoQuartier a été présentée lors de conférences itinérantes dans trois grandes villes colombiennes, Bogota, Medellin et Cali en 2017. Cette dernière s’est déclarée intéressée par cette approche et a souhaité que la France l’accompagne dans l’adaptation de ce processus au quartier San Antonio avec in fine un transfert de capacité vers les équipes de la ville.

Afin de mettre en place ce partenariat entre la France et la Colombie à Cali, et sous l’égide de la Direction des Affaires Européennes et Internationales – DAEI du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire – MTES, l’ADEME a souhaité la réalisation d’une mission d’étude auprès de la ville de Cali pour faciliter l’adaptation de la démarche EcoQuartier par les autorités colombiennes.

ecoquartier
Cali
Ademe

PRESTATION

La prestation a été réalisée sous co-pilotage de l’ADEME, des affaires internationales du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), de la DHUP (MTES et ministère de la Cohésion des territoires) et de l’Ambassade de France à Bogota.

Elle visait à analyser le contexte technique et institutionnel des projets urbains de la ville de Cali et des spécificités du quartier de San Antonio afin d’adapter la démarche EcoQuartier aux spécificités locales. Des rencontres et des ateliers ont été organisés avec les autorités locales et les habitants pour les accompagner dans la mise en œuvre de la démarche.

MÉTHODOLOGIE

  • Analyse du contexte technique et institutionnel colombien et de la ville de Cali.
  • Organisation d’ateliers avec les services de la ville de Cali et les habitants du quartier de San Antonio.
  • Adaptation de la Charte EcoQuartier et mise en perspective avec le projet de San Antonio.
  • Elaboration d’un plan d’action avec les partenaires locaux et formulation de recommandations concrètes pour garantir le succès de la démarche.
  • Propositions pour l’enrichissement de la démarche française.

Animation et construction de la réponse de Bordeaux Métropole et ses partenaires
à l’appel à projets « Territoires d’Innovation » du PIA.


AMO pour le compte de Bordeaux Métropole de juin 2018 à avril 2019, en partenariat avec Artelia, Earth Avocat et Calia Conseil.

CONTEXTE

Le Commissariat général à l’investissement (SGPI) a publié, le 23 novembre 2018, l’appel à projet « Territoires d’Innovation » (TI) dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA). Celui-ci fait suite à l’appel à manifestation d’intérêt « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA) publié en mars 2017 et pour lequel la Métropole de Bordeaux avait été lauréate. Elle s’est donc dotée d’une AMO pour conduire la phase de réponse à l’AAP et consolidant les propositions imaginées au stade de l’AMI.

L’objectif de l’appel à projet « TI » est d’identifier, sélectionner et accompagner une vingtaine de territoires d’intérêt national dans les étapes clés d’un projet de transformation fédérateur selon une stratégie clairement définie et mettant en œuvre une logique d’alliance entre territoires.

Ainsi, la Métropole de Bordeaux porte une candidature commune avec l’Agglomération du Val de Garonne : leur objectif est d’accélérer la transition énergétique de leurs territoires pour en faire des Territoires à Energie(s) Positive(s).

PRESTATION

Accompagnement de l’équipe de Bordeaux Métropole dans l’élaboration de la stratégie et la formulation de l’ambition, dans l’établissement du plan d’action et la consolidation des actions à travers l’analyse des actions proposées au stade de l’AMI, ainsi que pour la constitution du dossier.

Les thématiques concernées portent sur l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables, de la performance énergétique, des smart grids, de la mobilité, de la logistique urbaine et alimentaire, des approches participatives et inclusives, de la coopération territoriale et entre acteurs privés et publics.

MÉTHODOLOGIE

  • Mobilisation des acteurs, entretiens bilatéraux, ateliers de convergence.
  • Analyse stratégique.
  • Analyse technique, juridique et financière.
  • Etablissement d'une gouvernance.
  • Benchmark.
  • Evaluation, consolidation.

Etude de faisabilité pour l'émergence de projets collaboratifs citoyens à partir de
l'aménagement de la source de la Petite Saussaie


Mission auprès de la Ville de Vitry-sur-Seine, en collaboration avec Sara Hernandez Consulting et Mots-Clés. 2018-2019.

CONTEXTE

La Ville de Vitry-sur-Seine lance un chantier d’aménagement de l’espace public autour de l’émergence d’une source, qui faisait historiquement partie des usages et du paysage urbain. Le projet « aménagement d’une liaison verte par la résurgence de la source de la Petite Saussaie » est conçu pour favoriser la connectivité entre les espaces verts de la ville et ainsi améliorer les attraits environnementaux de la ville et la qualité de vie des habitants. Il préfigure une nouvelle manière de concevoir les travaux d'aménagement public en incluant les citoyens dans leur conception.

PRESTATION

La prestation vise à renforcer l’appropriation du projet par les habitants en valorisant et quantifiant les bénéfices en matière de qualité de vie et d’amélioration des aménités environnementales pour la ville. Il s’agit également d’apporter un éclairage en matière d’impact social, d’efficacité et justification de la dépense publique.

MÉTHODOLOGIE

  • Première étape : état des lieux traitant du volet économique, social et environnemental.
  • Deuxième étape : story-telling par Mots-Clés. Mise en récit de la ré-émergence de la source.
  • Troisième étape : appropriation. Organisation d'un atelier avec les riverains pour présenter le projet et faire émerger des idées d'actions citoyennes lors d'atelier. Présentation de démarches participatives innovantes en France et dans le Monde.
  • Quatrième étape : analyse et bilan économique des externalités sociales et environnementales positives du projet.

Déploiement de l'utilisation de la norme internationale ISO 37101 relative aux systèmes de management pour le développement durable au sein des collectivités territoriales


Accord cadre d'AMO pour le compte de la DHUP, Ministères de la Transition Ecologique et Solidaire et de la Cohésion des Territoires. 2018-2021.

CONTEXTE

Les ministères de la Transition Ecologique et Solidaire et de la Cohésion des Territoires, au travers de la DGALN/DHUP, portent l'ambition d'accélérer le déploiement de l'utilisation du référentiel international ISO 37101 « système de management pour le développement durable au sein des communautés territoriales », pour contribuer à accélérer la définition et la diffusion de pratiques de management de projets urbains les plus efficaces possibles en matière de développement durable.

Ce déploiement passe en particulier par l’exemplarité de l'État et des opérateurs publics et par l'action volontariste d'un certain nombre de territoires qui choisiront d'en faire un levier de compétitivité et de conduite du changement, aussi bien au sein de leur administration qu'à l'échelle de leur écosystème d'acteurs.

PRESTATION

Au travers de cette prestation d’AMO, la stratégie du ministère vise trois cibles de déploiement de la norme :

1. Les appels à projets lancés par L'État et ses opérateurs, ainsi que par les collectivités locales

2. Les stratégies territoriales, traduites dans des documents de planification de différents échelons (SCOT, PLUI...)

3. Des projets urbains ou territoriaux, traduits dans des documents opérationnels plus ou moins codifiés.

MÉTHODOLOGIE

  • Accompagnement de la DHUP dans l'animation de groupes de travail et ateliers avec les différents acteurs institutionnels ou collectivités (ADEME, ANRU, CGET, Caisse des Dépôts, territoire-test etc.)
  • Entretiens bilatéraux, mise en situation du référentiels.
  • Analyse des différents contextes d'appropriation de la norme.
  • Etablissement d'un corpus documentaire (guides) d'application de la norme.

Mission d'expertise dans le cadre de l'appel à projets "démonstrateur de la transition écologique et énergétique - qualité de l'eau et gestion de la rareté"


Mission d'expertise auprès de la Direction des investissements d'avenir de l'ADEME. 2016-2017.

CONTEXTE

Dans le cadre des programmes d'Investissements d'Avenir, l'ADEME exerce pour le compte de l'État une mission de gestion des crédits d'Investissements d'Avenir relative à l'action « démonstrateurs de la transition écologique et énergétique – qualité de l'eau et gestion de la rareté ».

Elle a donc lancé en 2015 un AAP visant à financer des projets de recherche et développement (R&D) dans le domaine de la gestion de l'eau, contribuant à accélérer le développement et le déploiement de technologies, de modèles et d’usages innovants moins consommateurs en énergies fossiles et plus économes en ressources.

PRESTATION

L'ADEME a sollicité l'expertise de Neoclide pour l'analyse d'un dossier de réponse à l'AAP et l'accompagnement à l'instruction du dossier en vue de son éventuel financement.

MÉTHODOLOGIE

  • Analyse de la réponse (compétences du consortium, degré d'innovation, solidité scientifique, perspectives de marchés etc.)
  • Participation aux auditions
  • Rédaction d'un rapport d'expertise

Etude du potentiel de développement de solutions Smart Water en France et à l'international


Etude d'expertise pour le compte de GFI en collaboration avec HYDREOS. 2017-2018.

PRESTATION

Confidentiel

MÉTHODOLOGIE

  • Entretiens ciblés
  • Etude de marché
  • Analyse SWOT

Evaluation du potentiel marché de géothermie profonde en France


Mission d'expertise pour le compte de G-Drilling. 2017-2018

PRESTATION

Confidentiel

MÉTHODOLOGIE

  • Entretiens ciblés